Critique sur Platine : This Is Not A Safe Place de Ride

Cette semaine nous allons partir du côté du shoegaze anglais avec le dernier album du groupe Ride, This is Not a Safe Place.

Pour commencer qu’est-ce que le shoegaze ? Et bien, le shoegaze (ou shoegazing) est un courant du rock alternatif qui nous provient d’angleterre avec des groupes My Bloody Valentine ou bien le groupe du jour, Ride. Le terme vient, comme très souvent, de journaux utilisant ce terme pour parler de cette mouvance de groupes qui jouaient en concert en regardant leur pied (shoe), notamment pour activer les pédales d’effets, donnant des sonorités qui donneront les sonorités de marque au genre. Aujourd’hui, en plus des groupes de références du shoegaze (Ride, Moose, Slowdive), des sous genres se sont créés, à l’origine par des mix de sonorités, tel que le blackgaze (black metal + shoegaze) où nos frenchies de Alcest sont les principaux fer de lance du mouvement. Mais revenons à nos moutons.

This is Note a Safe Place est le dernier album de Ride. Le groupe de shoegaze présente aujourd’hui son sixième album, le second chez Wichita Records et après leur reformation. Comme vous pourrez l’entendre, si les guitares elles sont toujours aussi planantes, le groupe continue de s’éloigner du shoegaze dans sa plus pure vision, afin de proposer une britpop aux multiples inspirations. Les mélodies à la guitare sont toujours aussi travaillées, comme en témoigne l’excellent Future Love. Parmi les sonorités musicales « nouvelles » du côté du groupe, on retrouve des touches électroniques parsemée dans de multiples morceaux sur l’ensemble de la longueur de l’album. On retrouve dans cet album sur des titres tel que Clouds of Saint Marie des mélodies dans la veine d’un Pixies, tandis qu’un Jump Jet pourrait se retrouver sans aucun soucis dans un album d’un groupe de New Wave.

C’est également ça qui fait la force de la musique de Ride, cette capacité à prendre la substance des différents genres musicaux gravitant autour et créer autour de ceux-ci de belles mélodies vocales et guitaristiques. On passe de morceaux progressifs aux balades, en passant par de la britpop et des morceaux purement shoegaze, This is Not a Safe Place n’étonne au final jamais vraiment mais il fonctionne tout le temps. L’album se conclut d’ailleurs avec deux excellentes pièces immanquables avec les planants et catchy Shadows Behind the Sun et In This Room qui rien qu’a eux, valent l’écoute de l’album.


Mes coups de cœurs de l’album :

Future Love
Clouds of Saint Marie
15 Minutes
Shadows Behind the Sun
In This Room


Si vous désirez rester encore un peu plus longtemps en vacance, prenez le temps d’écouter This is Not a Safe Place de Ride. C’est un album aussi plaisant que planant tout en étant reposant et bien composé pour que tout le monde s’y retrouve. Un vrai petit plaisir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.