Rencontre entre deux plateaux : Theo Lawrence and the Hearts

A l’occasion de leur passage à Clermont-Ferrand dans le cadre de la tournée des Inouïs du Printemps de Bourges, nous avons rencontré le groupe Theo Lawrence. Une rencontre aux sonorités américaines au pays des volcans avec Theo, chanteur, et Thibault, le batteur du groupe.

Pour commencer, comment s’est formé le groupe?

Theo : Cela a mis en fait plusieurs années. J’avais déjà un groupe avec Olivier, le bassiste, il y a sept ans, et nous voulions faire autre chose musicalement. Nous avons cherché pendant 3-4 ans des musiciens pour monter le projet et notre manager nous a inscrit il y a deux ans aux Inouïs du Printemps de Bourges et nous avons été sélectionné. Nous sommes allés en studio, sachant que nous avions été sélectionné, et nous avons ainsi sorti notre premier deux titres où on retrouve Heaven To Me. Nous avons trouvé par la suite un label, un tourneur, nous avons enregistré un EP puis notre album, Homemade Lemonade, et nous sommes en train de préparer le second album.

Comment êtes-vous tombé dans cette musique, entre Rythm and Blues et Soul?

Theo : En fait, j’ai plutôt écouté du rock lors de mon adolescence, les Stooges, les MC5… C’est par la suite que j’ai cherché un peu les origines de cette musiques, leurs influences, et c’est comme cela que tu tombe dans le blues, la soul, et même plus loin avec le bluegrass et de blues rural.

Thibault : Je sais que j’en ai écouté jeune et que j’adorais ça, mais sans véritablement m’en rendre compte. Il y avait des compils qui tournait, des albums où tu retrouvais Aretha Franklin par exemple. Mais c’est vraiment plus à l’occasion du groupe que je me suis véritablement replongé dedans.

Theo : Un truc qui m’a mis un peu dans la Soul récemment ça été un album de Lee Fields & The Impressions et après par rapport au blues j’ai plus rapidement été dans du vieux delta blues, du côté de Charley Patton, Skip James, Mississippi Jonh Hurt… J’ai réconcilié par la suite l’électrique et l’acoustique.

Comment se déroule le processus d’enregistrement de vos albums?

Theo : Nous avons commencé par enregistré sur bande pour notre premier EP. La difficulté est que cela nous a appris à bien jouer. Cela fait que tu ne peux pas te reposer sur la technologie. Aujourd’hui, avec cette première expérience, cela nous permet de pouvoir aujourd’hui avoir cette exigence là lorsque nous enregistrons. Maintenant, on enclenche le Pro Tools (ndlr. logiciel de MAO) comme si on enclenchait une bande et on joue plusieurs prise avant de choisir la meilleure.

Thibault : L’idée est d’avoir dès la bonne prise le son le plus abouti, le bon son, où il se passe quelque chose. Nous souhaitons éviter le plus possible éditer nos prise, avoir recours à des effets lors du mixage et du mastering.

Theo : C’est d’ailleurs une difficulté de choisir la bonne prise. En règle général nous faisons 7-8 prises et nous faisons notre sélection. Le plus souvent parmi les 2-3 qui sont les meilleures, on retrouve généralement la première effectuée.

Par rapport à votre album, Homemade Lemonade, il y a une variété en terme d’approche et de style. Est-ce que c’était quelque chose de voulu, où est-ce arrivé en studio?

Theo : Les albums que l’on aime sont ceux qui s’écoutent du début à la fin. Au moment où nous avons enregistré l’album, nous étions plus dans une approche de découverte et travail autour des influences. Cela donne ici plutôt une collection de chansons. Tu vas de Count Me Tomorrow à Never Let it Go, la différence est quand même là. Après ce premier album, nous nous approprions vraiment les morceaux sur scène et nous les adaptons, et couplé aux nouveaux morceaux, il y a vraiment une volonté une musique plus simple mais qui nous ressemble plus.

La soul est un genre prônant notamment l’utilisation de cuivres, est-ce une volonté pour vous de ne pas en avoir?

Theo : J’ai toujours préféré dans la soul les morceaux plus country, comme Solomon Burke. Notre volonté est au final de ne pas être tant un groupe de soul que cela. Nous sommes un groupe de rock’n’roll dans l’idée. Le terme est né justement du rassemblement de ces différentes genres, différentes approches de la musique. Nous souhaitons nous approcher au plus de cette définition initiale du rock’n’roll.

Vous aviez annoncé lors de vos début que vous n’étiez pas à l’aise sur scène, est-ce toujours le cas aujourd’hui?

Theo : Ça dépend vraiment des personnes du groupes en fait. Thibault, le guitariste, est accroc à la scène et veut vraiment vivre que de la route. De mon côté je me plaît beaucoup plus dans la démarche d’avoir mon propre studio et de m’impliquer vraiment là dedans : écrire des chansons, enregistrer, me perfectionner là dedans.

Thibault : Je suis entre les deux, mais je penche plus du côté studio. Peut-être pour l’aspect pénard (rire).

Theo : Il y a aussi l’aspect que ce que tu fais en studio reste pour toujours par rapport à la scène en fait, beaucoup plus. Un concert est plus instantané, même si, si tu te loupes, personne ne s’en souviendra. C’est différent car cela laisse une autre trace dans la tête des gens.

Thibault : L’aspect créatif du studio, c’est vraiment très stimulant, tu ne retrouves pas ça en live où tu as plutôt un côté répétitif. La créativité du studio est un moment de véritable échange entre les gars du groupe.

Theo : Les regards, les échanges, les arrangements, on voit la chanson qui prend forme en parfois dix minutes. Quand on voit que ça tourne, que ça sonne, j’ai jamais eu un tel moment sur scène.

 

C’est tout pour cette interview de Theo Lawrence & The Hearts. Pour en savoir plus sur leur concert, nous vous donnons rendez-vous bientôt sur Danger Zone !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.