Au Cœur des festivals : Les coulisses du Festival Hippocampus

Nous avons eu l’occasion d’être invités dans les coulisses de la création du festival Hippocampus, on vous raconte comment un groupe d’étudiants mettent en place un véritable rendez-vous de musiques actuelles pour la fin d’année universitaire.

Nous arrivons vendredi sur le coup de 18h30, l’équipe est alors en pleine ébullition, les derniers ajustements se préparent, et le briefing avant l’ouverture du festival se fait entendre au bar. Tous rassemblés, ils écoutent les dernières consignes pour cette première journée de festival. Le mot d’ordre : suivre la ligne de conduite tout en restant dans la joie et la bonne humeur. Nous faisons rapidement connaissance avec une première partie de l’équipe. Le festival Hippocampus effectuait sa 19e édition et si pour certains, c’est leur première année au sein de l’association, certains sont là depuis maintenant plusieurs années. Le roulement de l’équipe et du bureau est une vraie partie constituante du fonctionnement de l’association. « Le but est de former les intéressés à l’événementiel de façon pratique, que l’on vienne de n’importe quelle formation » nous explique Maïlys, en charge de la communication chez Hippocampus. Si certains veulent se diriger vers le domaine de l’événementiel, d’autres y cherchent simplement une expérience sympathique, qui leur change de leur quotidien d’étudiant. Nous avons eu l’occasion de pouvoir interviewer quelques un de ces bénévoles, venant de différents secteurs au sein de l’organisation et de l’exploitation (site du festival).

Nous pouvons le voir d’ailleurs avec Emma, bénévole au bar, qui nous raconte que « Vivre Hippocampus est une vraie belle expérience, avec une belle ambiance, j’ai été très bien et très vite intégrée au sein de l’organisation ». On peut d’ailleurs voir également que certains deviennent au final des fidèles au festival et s’y investissent depuis quelques années comme Léa ou Alexia. Pourtant, c’est un travail de longue haleine, avec, comme nous le raconte l’équipe, des premières Assemblées générale dès le mois d’octobre ! Il y a beaucoup à faire : choisir et booker les artistes pour la programmation, bloquer les dates, obtenir de nouveaux bénévoles. Dès le mois de janvier, tout s’accélère avec le début de la communication, principalement axée sur place à Clermont-Ferrand et en ligne via les réseaux sociaux. La semaine du festival est le véritable moment de rassemblement avec l’ensemble des bénévoles de l’association. L’équipe met d’ailleurs un point d’honneur à mettre en avant et organiser la soirée « before » gratuite et accessible à tous.

Le choix de la programmation évolue d’ailleurs d’années en années, en fonction des bénévoles mais aussi de ce qui plait au public. Le festival est ainsi passé par exemple du combo Reggae/hip-hop au combo reggae/électro en fonction des éditions. Le but est finalement de plaire et de se faire au plaisir. La tradition est d’avoir à chaque soirée un groupe auvergnat. Si l’association a pour objectif de former les étudiants à l’événementiel, elle a également un rôle de véritable tremplin pour les artistes locaux afin de les faire jouer sur une grosse scène. Pour concevoir la scène d’ailleurs, il faut compter sur l’équipe régie où Maxime est responsable des bénévoles de la section, permettant ainsi de permettre au public de pouvoir accéder en toute sécurité et confort au festival, en temps et en heure. Il y a d’ailleurs une évolution d’une année sur l’autre, notamment sur des aspects pouvant changer comme par exemple le changement du chapiteau, qu’il y a eu entre 2016 et 2017.

Mais travailler au sein du festival n’est pas de tout repos. Au bar notamment, où il faut être présent une bonne partie de la soirée à servir les festivaliers venus en masse, il faut changer les futs à bière ou encore les porter. ce genre de pôle est d’ailleurs plutôt fourni avec une dizaine de bénévoles venus mettre la main à la patte. On peut également retrouver d’autres postes clé comme les loges où Mathilde, nous explique comment se déroule l’organisation du pôle.

« Le pôle a des tâches multiple : mise en place des locaux, des loges selon les besoins des artistes. Les loges sont d’ailleurs ouvertes entre elles, permettant aux artistes de discuter et échanger entre les concerts. », Mathilde

Ce qui est très plaisant lorsque l’on est bénévole, c’est le feedback. Voir et entendre les retours des spectateurs mais aussi des artistes. Chaque moment passé dans les coulisses et l’organisation d’un festival est un moment particulier. C’est un écho que l’on entend pour le coup un peu par tout le monde, que ce soit sur l’aspect communautaire, le fait de se retrouver, se côtoyer pendant ces quelques jours, mais également un aspect de partage. Quand on voit un festival comme Hippocampus tourner avec une telle aisance dans son organisation, il n’est pas du tout étonnant que l’on ait de bons retour des spectateurs. Récupérés à la volée, Kevin, Floriane ou encore Manon ont notamment encensé le festival pour la qualité du son des concerts, mais également une possibilité de « se retrouver pour fêter la fin d’année » comme le souligne Blandine. Et difficile de ne pas mentionner lors des interviews effectués avec les bénévoles de ce moment de partage unique avec Naâman après le concert, ou encore le fameux after du festival, grand moment de partage (que votre serviteur à vécu de façon équivalente du côté du festival Beauregard).

C’est tout pour la 19e du Festival Hippocampus ! Comme vous le voyez, du côté de Danger Zone on a vraiment apprécié ce petit week-end, où la musique est bonne et l’organisation au top. On souhaite d’ailleurs remercier encore une fois l’organisation de nous avoir ouvert leurs portes afin de nous immiscer et vous proposer cet article « making of ». On vous donne pour le coup rendez-vous prochainement pour de nouvelles aventures estivales !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.