Critique sur Platine : Peace de Graveyard

On les croyais morts et finis il y a de cela 2 ans et aujourd’hui Graveyard est de retour avec un nouvel album, Peace. que donne ce nouvel album, pas moins de 3 ans après Innocence & Decadence?

Notre dernière rencontre croisée avec le groupe remonte à 2016 en plein festival Motocultor en Bretagne. Peu après, le groupe annonçait faire une pause indéterminée, laissant peu de fenêtres quand à une reformation future du groupe. Pour autant, nous nous retrouvons aujourd’hui avec Peace, cinquième album du groupe suédois, disponible chez Nuclear Blast Records.

Graveyard ouvre dès It Ain’t Over Yet les hostilités. Le message est donné, le groupe est de retour, plus vivant que jamais. On reconnait dès les premières notes ce qui fait toute la saveur du groupe. Que ce soit ses guitares ou la voix de Joakim Nilsson reconnaissable entre mille. Une des belles spécifités du groupe est cet équilibre constant des instruments, tout en appuyant à tout instant un aspect lourd et pesant sans jamais oublier son identité musicale. On sent à chaque instant de l’album la volonté du groupe et du producteur de proposer un album pur dans le son, utilisant certainement des prises dites « live » (c’est à dire en enregistrant le groupe dans son entièreté en simultané), utilisant peu de compresseurs.

Si la sonorité de l’album rentre totalement dans la discographie du groupe, on peut y voir tout de même un retour à leur origines. en effet, l’album se rapproche davantage de leur second album, Hisingen Blues, par son énergie, ses influences, et ce son global. On peut d’ailleurs ainsi remarquer les ballades See the Day et Del Manic, qui peut se rapprocher d’un The Siren par exemple. Mais c’est à partir de Please Don’t que Graveyard déroule et nous présente parmi leur compositions les plus abouties. Que ce soit par ce riff lourd, la présence subtile de l’orgue, ce refrain très efficace, ou encore ce solo arrivant en fin de morceau, tout dans ce morceau transpire la sueur, la bière et devient un vrai hymne du groupe.

Par la suite, Graveyard effectue un vrai mix de sa musique avec une de ses grosses influences, Black Sabbath, à l’occasion du morceau Walk On. Tout transpire ici le groupe britannique, que ce soit dans ce riff entêtant, ce chant très proche dans la mélodie de ce qu’a pu chanter un Ozzy Ousbourne. Pour autant, le groupe a encore des choses à dire, et arrive même un gros paris en proposant des morceaux moins énervé que précédemment, tout en restant aussi bons. C’est souvent une des vrai difficultés d’être capable de faire évoluer sa musique, et de réussir à la varier et de ne pas se répéter. Graveyard à trouver la solution dans Peace en ralentissant certains moment, afin de proposer un blues-rock très convaincant lors de morceaux tel que Bird of Paradise. Le groupe suedois concluera d’ailleurs son album par le morceau Low (I wouldn’t Mind), montrant ainsi toute la palette sonore du groupe, allant d’accords très aérien à un riff sautillant et dansant sans oublier ce blend parfait entre les deux guitares.


Mes coups de cœurs de l’album :

Please Don’t
Walk On
Bird of Paradise
Low (I Wouldn’t Mind)

 


De nombreux groupes s’y seraient cassé les dents, mais Graveyard en plus de sa reformation et d’un léger changement de line-up, réussi son pari de proposer un bon album renouant avec les origines du groupe. Varié, allant de la ballade au hard burné, Peace de Graveyard est un vrai bon album à écouter dans toute conditions. Espérons que nous aurons l’occasion de les revoir bientôt en France !

Bonus : Une vidéo Unboxing exclusive sur l’internet mondial !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.