No One Is Innocent à la Coopérative de Mai

C’est à l’occasion de la sortie de Frankenstein que nous avons eu la chance de retrouver sur la scène de la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand No One is Innocent. On vous en parle maintenant!

Avec maintenant plus de vingt ans de carrière, No One is Innocent n’a clairement plus rien à prouver. Frankenstein, septième album du groupe, est la preuve qu’encore aujourd’hui, on est capable de sortir en France un véritable album rock et engagé. Mais il a toujours été dit que No One is Innocent était un groupe a voir sur scène, nous sommes allé vérifier par nous même.

Mais avant que les festivités commencent, le groupe Darcy avait pour mission de chauffer le public. C’est avec un punk aussi humoristique qu’engagé que le groupe breton remplira son office, notamment avec des morceaux tel que « Nique son père la Marine » qui retentira dans la salle en cœur. Un set plutôt sympathique, qui réussi son contrat de nous chauffer pour ce qui arrivera par la suite.

Tout aussi sobrement que possible, No One is Innocent arrive sur scène. Ici, aucun artifice, un simple background avec le logo du groupe est ici présent en tant que décor. Même la batterie, habituellement surélevé est ici au même niveau que le reste des musiciens. Kemar nous l’avait dit en interview (à venir sur le site), le show sera quand même présent avec la volonté du groupe de nous plonger dans une « histoire ». Dès lors, les premières notes de Djihad Propaganda, extrait de Propaganda, fait jaillir le public auvergnat, immédiatement conquis. Car c’est ça la formule No One is Innocent : du gros riff, de l’énergie et du partage. Après un A la Gloire du Marché vraiment efficace, le groupe alternera principalement des morceaux extraits de ses deux derniers efforts : Propaganda, datant de 2015, et donc Frankenstein que le groupe défend ici, l’album venant de sortir il y a à peine une petite semaine.

Assez rapidement, le groupe rendra un petit hommage aux vieux de la vielle, plutôt présents dans la salle. Après avoir raconté un vieux souvenir de concert dans la région, Kemar et sa bande lancent le grand classique du groupe, La Peau et son refrain maintenant mythique. Petit clin d’œil à leur débuts et à leur influences, le groupe poursuivra avec une reprise plutôt burnée d’un titre qui l’était déjà : Bullet in the Head de Rage Against the Machine. Il faut dire que pendant tout le concert, le parallèle était plus que présent avec les sonorités électrique de Shanka et ses nombreux effets rappelant le son d’un certain Tom Morello, avec notamment l’utilisation d’une pédale Whammy.

Chaque membre du groupe aura d’ailleurs son moment de gloire, et on voit que c’est une véritable volonté de mettre en avant le collectif du groupe. La mise en scène minimaliste du concert, jouant uniquement avec des lumières, mettra en avant chaque instrumentiste, et on verra souvent le groupe se retrouver autour de la batterie, comme une vraie rampe de lancement avant l’explosion. Le groupe déroule et propose un concert sans fausse note, avec tout de même pas mal de rythme, en sachant également se calmer, avec par exemple Les Revenant, un excellent morceau du nouvel album, qui est tout aussi efficace en concert avec son final explosif. Dommage que Nous sommes la nuit soit absent de la setlist, le morceau aurait également été un contrepoids parfait dans la setlist. Le groupe invitera comme toujours une partie du public a monter sur scène pour « échanger un peu de sueur », et c’est sans mal que Kemar se jettera dans la foule pour chanter tout en pogotant avec le public. On voit que comme toujours, No One est content d’être ici et se donne sans compter.

Le concert approche doucement à sa fin et l’heure du rappel arrive. Le groupe a décidé alors de balancer alors un des morceaux les plus détonnant du dernier album en date : Ali (King of The Ring), un des riffs les plus efficace du groupe. Pour conclure, le groupe déroulera le déjà classique Charlie et le grand Chile, comme un vrai appel à la révolte face à notre situation actuelle.

Difficile de bouder son plaisir lorsque l’on assiste à un concert de No One is Innocent, le groupe donne sans compter et livre une prestation à la hauteur de la réputation scénique du groupe. Une chose est claire, si le groupe est encore en plein rodage de sa tournée, il faudra compter sur No One is Innocent cette année dans les différentes salles de France !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.