Shaolin Temple Defenders au festival Electric Palace

Depuis quelques années, le festival Electric Palace propose pendant plus d’une semaine, au même moment que le festival international du court métrage, un festival de musique actuelle gratuit. Pour débuter les festivités, le festival à invité non moins que Shaolin Temple Defenders !

Lorsque l’on parle de soul et de funk en France, on évoque assez rapidement des groupes comme Malted Milk, Nina Attal ou encore Electro Deluxe. Shaolin Temple Defenders fait parti de cette scène française qui met un point d’honneur à remettre le Rhythm & Blues et la Soul sur le devant de la soul. L’occasion donc de voir un tel groupe en concert, qui plus est gratuit, était tout simplement quelque chose que l’on ne pouvait pas rater. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer le groupe et l’interview est d’ores et déjà disponible sur le site.

Il est plus de 22h lorsque Shaolin Temple Defenders monte sur la scène de la Maison du Peuple, décoré tel un chalet de montagne. The Preacher l’annonce, ce soir, ce sera un temple dédié à la soul ! L’introduction donne le ton de la soirée. Avec un véritable respect de la musique et de la vision du show, Brother Lion est introduit par son bras droit tel un James Brown introduit par Bobby Byrd, un parallèle qui sera présent tout du long de la soirée. Passé cette introduction déjà tout en groove, la machine est en marche. Le groupe va par la suite dérouler pendant toute la durée de leur set leur version de la soul, avec différentes teintes plus modernes.

Si le nouvel album, Free Your Soul, est très présent dans la setlist, on peut noter quelques reprises de Mr Dynamite, qui se mêleront à d’autres morceaux. Soul Power retentit tel un véritable cri de guerre dans le chalet d’Electric Palace, tandis qu’un It’s a Man’s Man’s World sert de rampe de lancement. Si il peut sembler comme une facilité de reprendre du James Brown, encore faut-il le maîtriser ! Dans ce domaine là, on voit vraiment que Shaolin Temple Defenders ont un bagage derrière eux, notamment grâce aux six années passée en compagnie de Martha High, ancienne choriste du Godfather of Soul.

Mais la setlist ne fait pas tout. Ce n’est sans compter par le groupe en lui même, proposant une performance de haute volée. Le groove est un truc qui n’est pas quantifiable mais qui lorsque qu’il est produit fait instantanément danser les gens, quelque soit le genre. Et on peut dire qu’entre les rythmique de batteries, les lignes de basses, la guitare qui ajoute ce petit mojo en plus, la section rythmique est d’une efficacité redoutable. Difficile également de ne pas parler de l’importance du clavier et des cuivres qui sont là pour rythmer, accentuer mais également jouer mélodies et contre-chants des plus efficaces. Les lignes de cuivres d’un morceau tel que What About You sont tout simplement parfaites et donnent toute la dimension du morceau.

Et difficile de ne pas parler de Brother Lion tellement que le chanteur occupe la scène ! Jouant constamment avec le public, il se fera un vrai plaisir à haranguer la à foule, les faire chanter, crier, danser ou encore taper dans les mains. Un vrai showman qui prend son pied sur scène ! A noter ce medley, mixant à la fois du hip-hop avec du James Brown, groovy à souhait.

Le groupe s’amuse de plus à mélanger les genres, passant d’un funk classique à une version teinté de hip hop, de rock, le tout avec réussite. Free Your Soul, dernier album du groupe, propose cette variété et il semblait logique que sur scène cette variété soit présente. Une bonne partie de l’album est présentée, avec des morceaux tel que Panama Papers ou l’excellente ballade Running Away qui laissera tout le monde sans mots. Et même lorsque la fin du set s’approche doucement, le groupe continue de se démener de bout en bout, proposant un vrai rappel digne de ce nom, avec Something to Share, un morceau au rythme très progressif, où chaque musicien revient petit a petit sur scène, afin de proposer un final digne de ce nom.


Setlist :

Out in the Sun
Keep This Funk on a Roll
Stop Whining
What About You
Medley Hip Hop & James Brown
Panama Papers
Rule Yourself
Running Away
Crazy Fever
Hit it Tricks
Funky Chicken

Something to Share


Shaolin Temple Defenders est clairement un groupe à voir sur scène. De par leur énergie, leur générosité, peu de groupe aujourd’hui sont capable de proposer une telle performance, avec un niveau technique fou, et un groove imparable !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.