Top/Flop 2017 : Jeu Vidéo

C’est la fin de l’année ! J’espère que vous passez de bonnes fêtes, que vous mangez bien et que vous avez été gâté. Pour fêter la fin de l’année comme il se doit, je vous propose comme chaque année, un Top/Flop de cette année 2017 !

Cette année 2017 a été pour le coup plutôt chargée en terme de sortie, notamment culturelles et artistiques. Pour ce premier article, je vous présente mon Top/Flop concernant les jeux vidéos. Attention, je ne parlerais ici que des jeux sortis depuis le mois de Janvier 2017. Oxenfree ne fera donc malheureusement pas partie de la liste. Les jeux seront classés en trois catégories : Top pour mes coups de cœur, Meh pour des jeux moyens et Flop pour mes déceptions et coups de gueules. J’ai joué et testé cette année de nombreux jeux, et je vous invite, si vous êtes intéressé par le média vidéoludique, à aller lire les tests écrits chez ActuGaming.net, un site de passionnés qui ne compte pas ses heures et ses articles, préférant la qualité à la quantité.

 

The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Je suis depuis tout petit un grand fan de la saga de Nintendo. L’épisode Ocarina of time est resté pendant très longtemps un des seul jeu que je jouais petit sur ma nintendo 64, avant de l’avoir sur Gamecube puis sur 3DS. Mais pour autant, j’ai été déçu par les derniers épisodes des aventures de Link. Twilight Princess m’avait laissé un peu de marbre et j’avais détesté Skyward Sword.

Du coup, ça faisait longtemps que j’avais pas joué à un Zelda sur salon, et Breath of the wild est arrivé comme un véritable messie. Le messie que ce soit en terme de gameplay, d’open world, de durée de vie, de sentiments. C’est simple, Breath of the Wild est Mon jeu de l’année sur la Switch ! Je vous conseille d’ailleurs d’aller voir la vidéo d’actugaming sur le sujet que j’ai co-écrit.

Persona 5

La série des Persona à longtemps été pour moi synonyme de grande frustration. Grande frustration car je n’avais ni le temps ni la console pour jouer à aucun épisode de la série. J’ai eu l’occasion de jouer une quinzaine d’heure à Persona 4, que j’avais pour le coup bien aimé. Ce mélange de J-RPG et simulation de vie était pour moi LE mélange parfait et j’étais du coup impatient de recevoir mon édition collector de Persona 5 pour y jouer. Au jour où j’écris ces lignes, j’ai joué environ 85h au jeu, je ne l’ai toujours pas fini, mais il est pour moi un des véritables jeux de l’année ! D’une écriture parfaite, le jeu traite de thème rarement vu dans le jeu vidéo et notamment japonais. de sa forme, le jeu propose également un RPG japonais doté d’un système de combat qui a déjà fait ses preuves et qui est excellent, parfaitement dosé.

Mais c’est vraiment son ambiance, ses graphismes et sa bande son qui permet à persona 5 d’exister et de tuer n’importe quel J-RPG cette année. Un incontournable à jouer si vous aimez un tant soi peu le genre.

Super Mario Odyssey

Un Super Mario en 3D, on en n’avait pas eu depuis le moyen Super Mario 3D World qui était décevant. Le dernier grand Mario était pour le coup Super Mario Galaxy 2 sur Wii qui remonte du coup à déjà 7 ans. Super Mario Odyssey, annoncé en janvier dernier en même temps que la date de sortie de la Nintendo Switch, était alors attendu comme le messie. Tout comme Zelda Breath of the Wild, ce nouveau Mario plaira autant qu’il pourra diviser. Pour le coup c’est un jeu que j’ai vraiment adoré. Vous pouvez d’ailleurs lire mon test sur actugaming du jeu lors de sa sortie. Mais par rapport à l’époque du test, j’ai eu l’occasion de jouer et de rejouer à ce Mario, et une chose entrainant une autre, j’ai commencé à accumuler les centaines d’heures de jeux, en quête de finir à 100% le titre.

La raison est bête, mais la conception des lunes comme elle est faite dans ce Mario change totalement votre expérience du jeu. Là où les étoiles étaient considérés comme un véritable objectif, un accomplissement, les lunes dans ce Mario Odyssey ne sont au final devenu qu’une simple ressource du jeu tel une pièce. La raison, l’objectif du jeu est beaucoup plus profond, est dans votre volonté propre que vous avez du jeu. Si vous cherchez à vivre une aventure, le jeu dans sa première partie sera parfait pour vous, avec cette découverte incessante des différents univers. Les joueurs les plus ardus pourront comme moi viser à finir le jeu à 100%, mais les fans de collectionnite pourront se focaliser sur l’acquisition de tout les vêtements et musiques du titre. Le jeu permet au joueur de créer son aventure de Mario, en fixant simplement des univers ouvert et un gameplay parfait, et c’est ça la plus grande force de ce Mario.

Divinity Original sin 2

Depuis bambin, j’ai toujours été fan de RPG, notamment sur PC. J’ai passé un nombre d’heures incalculables sur le premier Baldur’s Gate ou sur Star Wars Knight of the Old Republic. Ces dernières années ont vu revenir sur le devant de la scène de nombreux RPG occidentaux à vue isométrique avec des jeux tel que Pillars of Eternity, Tyranny ou encore Wasteland 2. Divinity est une série qui existe depuis maintenant 2002 avec Divine Divinity. Aujourd’hui, avec plus de 15 années d’expérience avec son univers, Larian Studios a sorti Divinity Original Sin 2, un RPG à vue isométrique attendu par les fans du genre.

Première originalité par rapport au reste du genre, il est possible de jouer en coopération locale ! Je me suis retrouvé par exemple le temps d’un week end, à faire une grosse session de jeu avec un ami à la maison, manette en main. La jouabilité à la manette est d’ailleurs plutôt bien faite après un petit temps d’adaptation. Autre originalité, il est possible de jouer dans un mode appelé maitre du jeu, permettant de créer une véritable campagne et faire une partie comme dans n’importe quel jeu de rôle papier, avec des joueurs et un maître du jeu.

Passé ces originalités, Divinity Orginal Sin 2 est un des rpg les plus complet depuis pas mal d’année. entre la campagne principale, les quêtes secondaire, la liberté de personnalisation de ses personnages caractéristiques par caractéristiques, le jeu est rempli de bonne idées. Une des meilleures est par exemple le système de mots clés, permettant de rajouter des traits de caractère à votre personnage débloquant ainsi des lignes de dialogues supplémentaires. Si vous aimez le genre, Divinity Original Sin 2 est le meilleur RPG isométrique sorti depuis Baldur’s Gate 2 !

South Park : L’annale du Destin

Vous le savez déjà, mais ici à Danger Zone nous sommes des grand fans de South Park. Après avoir mangé tout cru la saison 21, il nous fallait absolument jouer au nouveau RPG issu de l’univers, le bien nommé South Park: L’annale du Destin. Prenant à la fois la suite directe du premier jeu, le Bâton de Vérité, mais également se plaçant dans une cohérence avec les dernières saisons de la série, L’annale du Destin part du postulat de base que les enfants en ont marre de jouer à l’héroic fantasy et décident de créer leur propre cinematic universe, en incarnant des super-héros. Cela tombe bien car la série avait déjà accueilli pour certains personnages des super héros tel que le Coon.

On pouvait s’attendre à une suite un peu feignante, mais il en est rien ! Renouveau total du système de jeu, l’humour est d’avantage développé et est surtout plus cohérent avec la série. La bonne idée du jeu est la capacité à mettre dans des mécaniques de gameplay certains gags mis en place dans la série. Rarement un jeu vidéo adapté d’une série télévisée n’aura autant mis en valeur et respecté son support d’origine et été d’actualité.

Mais aussi : Splatoon 2, Madden 18, Tekken 7, The Sexy Brutale, Mario Kart 8 DX, What Remains to Edith Finch, Cuphead

Resident Evil 7

Après un épisode 5 et un épisode 6 qui se sont avérés de véritables calamités, impossible de penser que la série Resident Evil pourrait renaître de ses cendres. Pourtant, poussé par la sortie de P.T., Capcom a décidé de revoir totalement la formule de Resident Evil pour transformer ce septième épisode, bouleversant la formule. Ainsi, le titre est passé d’un jeu à la troisième personne vers la première personne. Une vraie réussite, si l’on prend en compte les deux premier tiers, où l’horreur et la saleté est présente.

Le seul soucis, c’est bien sa conclusion, qui retombe dans les travers de Capcom poussant le titre vers une perte de cohérence et un virement vers le FPS classique et peu inspiré. Reste au final que l’on se remémorera d’un bon jeu, sublimé par son introduction, mais qui n’a finalement peu a voir par rapport à ce qui nous faisait aimer Resident Evil lors de ses débuts.

Injustice 2

Des jeux de combats, cela fait maintenant 2-3 ans que j’en bouffe par dizaine. Lorsque Injustice 2 est arrivé entre mes mains, l’excitation était palpable. je me souvenais notamment de cette campagne solo du premier épisode, mais surtout des récents Mortal Kombat sorti par le même développeur. Si la campagne de cette épisode m’a totalement convaincu, surpassant sans aucun soucis n’importe quel film sorti de l’univers DC, le soucis est vraiment personnel, et touche plus au gameplay en lui même.

Sur l’ensemble des jeux de combats actuel, Injustice 2 est le seul où je n’arrive pas à progresser. La logique des combos, les manipulations manette, je n’arrive pas à ce que mon cerveau se mette au point sur ce jeu, et abandonne toute notion des autres jeux de combats. Très frustrant donc personnellement.

Oceanhorn

Sur l’ensemble des jeux sortis sur Nintendo Switch, bon nombre sont des portages d’anciens titres sorti sur pc, consoles ou mobile. Oceanhorn fait parti de cette catégorie, et se propose comme un zelda-like, axant son jeu sur l’exploration d’îles. Le jeu est sympathique, mais assez redondant, c’est dommage.

NBA 2K18

Je suis un gros amateur de simulation sportive. Tout les ans, j’essaie de jouer à l’ensemble des productions du genre sortant, car j’aime beaucoup la notion d’évolution d’un même jeu au fil des année. J’adore aussi le basket, et j’essaie de suivre un peu la NBA chaque année (Go Pelicans !) mais j’ai plus en plus de mal avec les production de 2K. Le soucis : la volonté de mettre en avant jusqu’à rendre obligatoire les micro transaction pour évoluer dans le mode le plus intéressant du titre : Ma Carrière. c’est bien simple, tout est question de micro transaction. Vous souhaitez voir vos statistiques monter plus vite ? Payez. Vous souhaitez avoir toute les tenues que vous voulez ? Payez. C’est énervant de voir qu’un titre qui est si bien conçu en terme de gameplay se fasse mal avec ce fonctionnement là.

Guild Wars 2: Path of Fire

J’aime beaucoup le genre du MMORPG, depuis ses premières armes avec des jeux allant de City of Heroes à Dark age of Camelot. La seconde génération de jeux du genre a vu arriver le grand World of Warcraft et Guild Wars, voué à une lutte interminable et injuste, WoW étant encore aujourd’hui LE titre indétrônable du genre. J’ai eu la chance de jouer à Guild Wars 2 lors de la beta, puis j’ai délaissé le titre, pour me consacrer encore plus sur Word of Warcraft malheureusement.

J’ai eu la chance de me replonger dans le jeu lors de cette nouvelle extension, Path of Fire. Une bonne extension en soi, mais si j’ai apprécié les quelques dizaines d’heures passées sur le titre, je suis au final très rapidement reparti sur les terres d’Azeroth, preuve que le jeu manque de ce petit truc, ce supplément qui le rendrait incontournable.

Mais aussi : Pokken Tournament DX, Emily is Away 2, Sonic Mania, PES 2018

Rugby 18

Si on veut parler de bon gros raté, Rugby 18 se pose là ! J’ai déjà pu m’exprimer sur les colonnes de Actugaming sur le sujet, mais je devais quand même le citer ici : Rugby 18 est un gros loupé !

Torment : Tides of Numenera

Torment fait parti de ces titres de la nouvelle vague du rpg isométrique. A la base venant d’une campagne kickstarter, le jeu a pris son temps pour venir. Le soucis est que le jeu n’as déjà pas respecté ce qu’il annonçait dans sa campagne, délaissant toute une partie du jeu, préférant axer une partie du développement sur console. Le soucis, c’est que la version console est une calamité, avec des crash, des lags, des freezes, sur un jeu fonctionnant entièrement sur des tableaux fixe qu’une PS2 pourrait supporter. A un moment il ne faut pas de moquer du monde.

Yooka Laylee

Plus une déception qu’un véritable flop, mais Yooka Laylee était un titre que j’attendais énormément. je suis très fan des jeux de plateforme de la génération Nintendo 64, et Yooka Laylee était pour moi un des grands titre nostalgiques nous replongeant dans cette époque. Le soucis, est que le titre garde également les défauts de l’époque, et du coup rend le jeu pas si fun que ça à jouer, car vingt ans s’est écoulé, et le jeu vidéo à quand même évolué.

Get Even

Get Even est typiquement le jeu séduisant grâce à ses trailers, mais qui déçoit manette en main. Soucis de gameplay, des énigmes pas passionnantes pour un sou, aucun challenge véritable, un jeu qui te prend par la main… Les reproches à faire au titres sont nombreux. Pourtant, l’histoire est sympa, mais beaucoup trop trop de points négatifs vont ternir le tableau du titre.

Life is Strange : Before the Storm

La préquelle de Life is Strange est LA grande arnaque de cette année ! Life is Strange était à l’origine un jeu épisodique du studio français DotNod qui a vendu du rêve à plus d’une personne. Pour le coup, j’avais apprécié mon expérience sur le moment. Pas mal d’émotion, un bon rythme, et l’ensemble avait le mérite de changer des productions Telltale. Le soucis c’est qu’avec le temps, de grosses ficelles me sont apparues, et la hype est pas mal retombée.

Et avec cette préquelle, ça ne s’est pas arrangé ! Changement du studio, on reprend le personnage le plus apprécié des fans, on focalise 3 épisodes sur elle, on enlève le seul élément de gameplay du titre original, on vend des séquences de rêves marquante, avant de les rendre inutiles. Le jeu essaie de convaincre à tout instants, mais ne réussi au final que une petite demi-heure à faire passer l’émotion qu’il veut, avant de nous laisser de marbre durant ces trois épisodes…

Mais aussi : Gundam Versus, Marvel Vs Capcom infinite, Fifa 18

C’est tout pour le Top/Flop jeu vidéo de 2017, je vous donne rendez-vous bientôt pour la suite des Top/Flop de cette année !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s