Jazz en Tête 30e édition – jour 1

A l’occasion de la trentième édition du festival clermontois Jazz en Tête, j’ai eu la chance d’être accrédité par le festival afin de proposer un compte rendu complet de l’événement, jours par jours. La première soirée du festival est consacré au pianiste Tigran Hamasyan et à la chanteuse Charenee Wade.

Chaque année depuis 1988, la ville de Clermont-Ferrand propose au mois d’octobre le festival Jazz en Tête. Pendant cinq jours, la ville se met aux couleurs du jazz avec chaque année une programmation qu’un Jazz in Marciac n’aurait pas à rougir (on retrouvera d’ailleurs samedi Roy Hargrove, vu lors de la 40e du festival gersois).

Pour inaugurer la 30e de Jazz en Tête, le festival à laissé le soin au pianiste Arménien Tigran Hamasyan de lancer, accompagné de son piano, le bal de cette semaine. C’est à l’occasion de son nouvel album, nommé An Ancien Observer que le poète aux dix doigts s’est présenté à nous sur la scène de la Maison de la Culture. Le pianiste a su se montrer sous son meilleur jour, en proposant un concert tout en couleurs. Tigran Hamasyan propose pendant plus d’une heure une musique sensorielle, où l’on se surprend à fermer les yeux et imaginer les montagnes et plaines arménienne.

Le poète n’hésite d’ailleurs pas à user de sa voix pendant le concert, que ce soit comme aide rythmique lors de ses interventions musclées au piano, ou comme véritable instrument de musique, venant appuyer la mélodie. On notera les envolées mélodiques d’un Markos and Markos, issu de son dernier album. Le musicien, qui a grandit entre Black Sabbath et Herbie Hancock, n’hésite pas à faire un clin d’œil à l’histoire de la musique avec la reprise du Someday My Prince Will Come dans une version très aérienne, joué tout en nuance, où l’on imagine des gouttelettes glisser sur la peau de la princesse. Pourtant, jamais un pianiste n’aura été aussi moderne dans sa démarche de proposer une musique tout en touche de peintures musicales.

Après le changement de plateau, place à la seconde partie de cette première soirée, avec l’arrivée sur scène du Charenee Wade Quartet. Un quartet pour le coup unique, les musiciens ayant en réalité travaillé le concert… pendant les balances. On retrouve ainsi à la batterie Mr. Ali Jackson, que les amateurs du « Patron » Wynton Marsalis reconnaîtront ; à la contrebasse Darryl Hall, musicien de talent que l’on retrouvera au cours de cette semaine ; ainsi que James Francies au piano, jeune et nouveau prodige du jazz américain, que l’on retrouvera également en duo avec Eric Harland. Mais la diva de la soirée, c’est bel et bien Charenee Wade. En véritable cheffe d’orchestre, elle va guider et diriger ses musiciens d’une main de maître, tout en proposant une performance vocale de haute prestige.

Le set rend ici hommage aux grands Gil Scott-Heron et Brian Jackson, musiciens et auteurs de talent qui ont notamment œuvré dans les années 70. Au travers des reprises du répertoire du duo, les chorus se passent et se mêlent aux thèmes et rythmiques groovy, qu’ils soient joués par les musiciens ou bien chantés par la chanteuse. Elle nous fera part d’ailleurs pendant tout le concert son envie de partage avec la volonté de transformer le concert en « Congregation » (ici rassemblement), en nous faisant taper dans les mains ou encore la suivre au grès de différentes vocalises. A noter l’excellente version du classique Ain’t No Such Thing As Superman. Après un premier rappel, Charenee Wade reviendra une dernière fois seule sur scène, nous donnant en guise de cadeau une performance non pas de ses cordes vocales, mais de ses doigts, glissant de touches blanches en touche noires, seule avec son piano.

C’est tout pour ce report concernant la première soirée de Jazz en Tête édition 2017, je vous donne rendez-vous demain pour un retour concernant la soirée de mercredi, où on retrouvera Baptiste Herbin en quartet ainsi que le duo Eric Harland et James Francies !

Les photographies ont été effectuées avec un Honor 6x et sont la propriété de Dangerzone.blog.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s