Au cœur des Festivals #5 : Beauregard day 3

Il est 11h, je suis dans le train, écouteurs dans les oreilles, Paranoid Android de Radiohead arrive a mes oreilles, il est temps d’écrire ce retour concernant le troisième et ultime jour de l’édition 2017 de Beauregard.

Il est souvent difficile de redescendre sur terre après avoir passé quelques jours comme ceci, dans une véritable bulle musicale. Cela va être l’occasion de parler d’un sujet plutôt intéressant à traiter : qu’est-ce qui fait qu’un concert est un bon concert dans un festival ?

C’est une question qui selon moi est intéressante de se poser, car elle va dépendre au final de pas mal de petits éléments qui vont dépendre à la fois d’un avis subjectif mais également objectif. Il y a tout d’abord la contrainte de temps. Il est très rare qu’un artiste puisse jouer un concert entier de la durée désirée dans un festival. La durée moyenne d’un concert tourne plutôt aux alentours de une heure. Il faut donc ainsi faire bouger un peu la setlist que l’artiste joue dans sa tournée de salles de concert, qui est le plus souvent de 1h30 à 2h. Il faut donc couper environ 1/3 à la moitié des chansons, pour proposer un condensé de la tournée, afin de convaincre les personnes de venir les voir par la suite. Il faut donc choisir les chansons qui sont à la fois les plus représentatives du groupes, celles que préfère le public, mais également celles correspondant au festival. Un groupe de rock ne va pas forcément faire dans un festival plus orienté grand public et pop-rock leur morceaux se rapprochant davantage de la musique metal.

De plus, le groupe doit amener un véritable show, sur l’aspect scénique. si il est facile pour un groupe jouant uniquement avec des jeu de lumière, de l’appliquer en festival, il sera plus dur pour des groupes utilisant toute une scénographie originale. C’est le cas notamment de groupes tel que Phoenix, Editors ou encore Iron Maiden qui réussissent à proposer une véritable scénographie adaptée initialement aux concert en salles vers les festivals.

Donc ceci, c’est du coté des groupes, mais du coté du public, la vision est également différente. D’un coté, une partie des festivaliers vont voir tel ou tel groupe car ils sont fans, et veulent (re)découvrir l’artiste sur scène, et une autre partie ne connaissent pas et veulent soit découvrir, soit avoir un concert leur permettant de patienter pour l’artiste qu’ils veulent voir en concert.

Et c’est de cela qu’il s’agit, notamment sur la journée du dimanche de Beauregard, lorsque l’on parle du trio de tête de la soirée : Foals, H-F. Thiefaine et Die Antwoord.

Mais parlons un petit peu des concerts de l’après-midi. J’ai eu l’occasion de voir, malgré le fait de travailler de 15h à 20h, plusieurs concerts, dont certains que j’attendais. Je pourrais tout d’abord parler de Tinariwen, un groupe de blues Touareg venant du Mali. J’avais précédemment écoute leur musique et adoré ce qu’il faisait, et je dois avouer que le concert était plutôt réussi, une bonne entrée en matière pour les personnes ne connaissant pas le groupe. Leur musique mélange le blues moderne tel que l’on connait aujourd’hui, avec des instruments et musiques traditionnelles touarègues. Michael Kiwanuka pris par la suite la place sur la scène Beauregard, proposant une véritable prestation solide, avec une soul juste impressionnante en terme de maîtrise et d’émotions. La voix de Kiwanuka est solide, sa section rythmique fait le travail, et son guitariste soliste est un véritable monstre impressionnant, un des meilleurs guitaristes vu cette année au festival.

Alors que le soleil commence à tomber sur Beauregard, la fin du festival commence à sonner : il est temps aux derniers groupes de jouer. Foals arrive sur scène, pour proposer un concert haut en couleur, fidèle à leur musique, arrivant parfaitement à alterner passages calmes et morceaux plus rock dans leur set. Une belle réussite alors qu’on attendait un set beaucoup moins prenant.

Arrive juste après le concert m’ayant donné l’idée de rédiger cette introduction : Hubert-Felix Thiefaine, dans une formation inédite, avec l’orchestre de Normandie. Le concert en lui-même a été une véritable réussite, un des meilleurs concert du festival selon moi, avec une setlist bien choisie, entre nouveaux morceaux et grand classique du chanteur. Mais, le concert n’a pas été bien perçu par le public, particulièrement les plus jeunes. Tout simplement car le concert été pour eux soit peu dynamique (alors que pourtant très rock), soit d’un artiste trop vieux pour eux, mais il leur a semblé pas mis au bon moment de la soirée. J’ai par exemple eu des échos disant que le concert aurait du être mis à 19h, ce qui peut paraître logique mais incohérent quand on y pense en comparaison de la programmation de la journée. J’aurais l’occasion de parler plus longuement du concert, mais il aura au final été plutôt marquant.

Le dernier concert de Beauregard 2017, a été celui des sud africain de Die Antwoord. Un duo de rapper que j’avais vu précédemment il y a 3 ans au festival Rock dans tout ses états à Evreux. A l’époque, je n’écoutais de base pas énormément de rap, et la musique du groupe m’avait repoussé au premier regard. au fil des années, je me suis mis à écouter petit à petit le groupe, et je dois dire que j’y ai pris gout. Les revoir en concert était donc un peu synonyme de seconde chance pour eux à mes yeux. Et je dois dire que au final, le concert m’a laissé un peu dubitatif. D’un coté, j’ai bien aimé le show, qui était visuellement impressionnant, mais un peu plat au final. On avait plus l’impression de voir une suite de clip du groupe, où les chanteurs danserait et rapperais devant. Il n’y a eu au final que peu d’interaction avec le public, ce qui est également dommage. Étonnamment, j’ai eu plus de souvenir du concert que j’ai détesté, mais comme bon souvenir au final que ce concert-ci.

 

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un recap complet de Beauregard 2017, à bientôt !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.