Jouons : Life is Strange Épisode 1 et 2

Malgré le manque de passage personnel dans les salles de cinéma (dut au prix abusif des salles), j’ai décidé de passer ce temps libre dans une autre de mes passions : le jeu vidéo. Aujourd’hui je vais vous présenter et vous parler de Life Is strange, jeu au format épisodique créé par le studio français DontNod à qui on doit l’imparfait mais tout de même très sympa Remember Me.

crédit @dontNod & @SquareEnix

Mais le format épisodique, késako?
Le format épisodique est un format qui a fait ses preuves par le passé grâce au studio Telltale Games qui en a fait sa spécialité, avec des titres comme Sam & Max,The Wolf Among Us, Walking Dead ou encore actuellement Game of Thrones. Le principe est simple : diviser un jeu et donc une histoire en plusieurs épisodes, comme le fait une série télévisée.

Life is Strange nous raconte l’histoire de Max, jeune femme de 18 ans, étudiante à la Blackswell Academy, située à Arcadia Bay. Elle y étudie la photographie dans le but d’en faire son métier. Mais Max n’est pas une fille comme les autres : elle n’est pas très populaire, un peu timide, et aussi un peu geek. Elle va néanmoins découvrir un jour qu’elle a le pouvoir de remonter le temps, et le cours de sa vie va ainsi changer après ce grand bouleversement.

Je suis un grand grand fan du format épisodique dans le jeu vidéo, que j’ai découvert à l’époque dans les 1ières production de Telltale Games, et je trouvais à l’époque (en 2004-2005), qu’il pouvait devenir l’avenir du jeu vidéo, qui était en pleine mutation, à l’arrivée de la nouvelle génération (Xbox 360, PS3). Avec le succès de Walking Dead, le jeu épisodique a pris une nouvelle dimension et on a vu ainsi d’autres éditeurs s’y essayer, avec Resident Evil : Revelations 2 de Capcom, et le jeu dont on parle aujourd’hui : Life is Strange de DontNod.

Que dire alors de ces deux premiers épisodes?

Du coté technique, le jeu est à la hauteur des Telltale Games, donc pas extra, on voit notamment de gros problèmes  de synchro labiale. Par contre, artistiquement, les choses sont différentes. On sent ici une pâte très cinéma, encore plus que ce qu’on a pu voir différemment. Si vous aimez les teen movies dans le genre de Breakfast Club ou Juno dans le traitement des personnages, c’est exactement ça avec une petite touche fantastique en plus. Ensuite l’histoire est passionnante à suivre, on suit et on vit la vie de Max comme on nous la rarement autant proposé, surtout que le thème de l’adolescence est très (et trop) peu représenté dans le milieu du jeu vidéo. Les choix à effectuer sont plutôt intéressants et ont le mérite d’être différents de ce qu’on nous propose habituellement. De plus, j’ai constaté entre le premier et le second épisode un vrai impact dans les choix fait précédemment, que ce soit dans les choses les plus anodines comme les sms reçus par les personnages, où des conséquences plus direct en terme de scénario. A noter de plus une excellente BO, qui regroupe la crème de la crème de la scène indie actuelle (angus & julia stone, alt-j …).

Life is Strange, c’est avant tout une promesse, une promesse d’un jeu interactif où l’on vit littéralement la vie de Max, et ces soucis du quotidien de jeune adulte. Je ne sais pas si le jeu peut toucher/plaire à tout le monde, mais il m’a personnellement beaucoup ému, et j’ai vécu vraiment un vrai parallèle avec mon expérience personnelle. Je vous conseille à tous de jouer à Life is Strange, et de l’acheter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s