Top/Flop 2014

A l’occasion du changement d’année je retourne à mes occupation bloguesques et vous propose un top/flop de l’année cinéma 2014.

TOP:

Nymphomaniac de Lars Von Trier, je compte faire tout prochainement une critique complète du film a l’occasion de la sortie en DVD/Blu-ray de la version director’s cut, mais pour dire quelques mots, Nymphomaniac fait parti désormais de mon top 10 de mes films préférés, et un des chefs d’œuvre de la décennie.

The Double de Richard Ayoade. Je vous invite a relire ma critique ici, mais un excellent second film pour cet acteur/réalisteur hyper cool.

The Rover de David Michôd. une claque de 2014, critique ici.

Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, une photographie exemplaire, un jeu d’acteur excellent, Jarmusch nous livre ici une superbe ouvre prouvant qu’on peut encore faire du super film de vampire.

Dallas Buyers Club de Jean Marc Vallée. Un de mes plus gros coup de coeur de l’année, visionné 3x au cinéma en l’espace de 2 semaine, le nouveau long métrage de Vallée m’a touché et ému comme j’ai rarement pu le vivre au cinéma. (critique ici)

La grande Aventure Lego de Phil Lord et Christopher Miller. Tout simplement LE film d’animation de 2014, une claque visuelle comme on en prend que tout les 3 à 5 ans dans le domaine. (critique ici)

Her de Spike Jonze. Critique a voir ici.

State of Grace de Destin Cretton. Un excellent film social comme on en voit trop peu dans le cinéma actuel. (critique ici)

Jacky au Royaume des Filles de Riad Sattouf. Une étrangeté comme il est agréable d’en découvrir. Un des bons fous rires de 2014.

FLOP:

Lucy de Luc Besson. Rien que repenser a ce film me donne des envie de meurtres. (Critique ici)

Under The Skin de Jonathan Glazer. Quel film prétentieux, ennuyeux au possible, redondant et poussif, aucun intérêt.

Le hobbit 3 de Peter Jackson, le pire des 3 opus, Jackson tue complétement son film avec un rythme raté, et une perte totale de ses enjeux scénaristiques au bout d’1/4 du film, dommage.

Godzilla de Gareth Edwards, malgré de bonnes idées, un ratage complet dans son scénario fait que cette nouvelle monture de Godzilla déçoit. (critique ici)

White Bird de Gregg Araki, LA déception personnelle de 2014. Un film que j’attendais depuis son annonce, Araki nous avait promis un film passionnant, mais en dehors de voir de belles images, son scénario ainsi que son ambiance est raté.

La Belle et la bête de Christophe Gans. Une daube tout simplement, aucun intérêt. Allez plutôt voir la version de Cocteau.

Adieu au Langage de Jean-Luc Godard. Jean-luc, c’est l’âge de la retraite depuis quelques années, et il veut absolument le montrer.

 

A 2015 pour de nouvelles aventures cinématographiques!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s